mercredi 30 novembre 2022

Ukraine : 2 prêtres grecs-catholiques arrêtés par les forces russes


Communiqué de Yann BALY

Président de Chrétienté-Solidarité

La semaine dernière, deux prêtres rédemptoristes grecs-catholiques de Berdiansk ont été arrêtés par les forces russes et leur paroisse, l'église de la Nativité de la Sainte Vierge Marie, a été fermée.

Ayant subi une perquisition dans leur presbytère et au sein même de l'église paroissiale, ils sont accusés d'avoir prétendument détenu des armes ainsi que des livres sur l'histoire ukrainienne non conformes à la vision russo-poutinienne des choses.

Selon Mgr Maksim Ryabukha, évêque auxiliaire de l'exarchat de Donetsk. «Il s'agit d'histoires inventées pour justifier la terreur envers les religieux et la population, car ces nouvelles touchent évidemment aussi tous les fidèles catholiques du Donbass»

Les religieux ont choisi de rester auprès de leurs paroissiens malgré l'occupation russe et l'hostilité du régime de Poutine vis-à-vis de la communauté grecque-catholique.

Chrétienté-Solidarité demande leur libération immédiate et sollicite les autorités françaises pour une intervention diplomatique rapide en ce sens.

mardi 29 novembre 2022

Victoire de l'Agrif dans sa défense de l'abbé Pagès

 

Bernard Antony, président de l’Agrif communique

 
L’Agrif se réjouit aujourd’hui de sa nouvelle et belle victoire judiciaire dans la défense qu’elle a menée avec son avocat Maître Jérôme Triomphe en faveur de Mr l’abbé Pagès poursuivi pour de simples propos de morale naturelle et chrétienne par le lobby LGBT.

La 17ème chambre correctionnelle du tribunal judiciaire a fait droit aux demandes de notre avocat et a annulé l’ensemble des poursuites.

lundi 28 novembre 2022

« Précisément, c’est parce que nous gagnons que votre soutien financier est, plus que jamais, vitalement indispensable ! »


 

Chers adhérents et amis de l’AGRIF,

 Nombre d’entre vous nous ont témoigné de leur joie à la nouvelle des satisfactions judiciaires que, grâce à ses choix de réplique et grâce à ses avocats, l’AGRIF a obtenues ces derniers mois devant différentes juridictions.

Certains pèsent bien en effet la véracité toujours actuelle de ce que nous redisait souvent jadis notre admirable maître et ami feu Georges-Paul Wagner, à savoir que, « pour obtenir raison aujourd’hui, il faut avoir cent fois raison ! ».

Vous avez été aussi quelques-uns à nous faire la très amicale remarque de ce que, en contraste avec d’autres associations très professionnelles dans l’art de « lever des fonds », il n’est pas dans nos habitudes de faire des appels aux dons.

Pourtant, en cette fin d’année 2022, il nous faut constater que la multiplication nécessaire mais coûteuse de nos actions nous oblige à faire appel à votre générosité.

Précisément, c’est parce que nous gagnons que votre soutien financier est, plus que jamais, vitalement indispensable ! Pourquoi ? Parce que les sommes éventuellement accordées à l’AGRIF dans le cadre de nos procédures sont le plus souvent symboliques, et loin de couvrir nos frais véritables. Mais aussi parce que ces procédures sont souvent longues, très longues : il faut batailler devant les juges d’instruction, contester des décisions parfois ahurissantes de préjugés idéologiques, mener les affaires jusqu’en cassation pour enfin obtenir un arrêt favorable. Rien de tout cela n’est gratuit.

À cela s’ajoute l’accélération des actes anti-français et anti-chrétiens. En retour, l’AGRIF se doit, et vous doit d’être plus offensive que jamais. Le nombre des procédures engagées croît donc aussi, et avec lui les frais afférents. A l’heure de vous écrire ces lignes, ce sont une vingtaine d’affaires qui sont pendantes devant les différentes juridictions, et dont nous vous rendons régulièrement compte dans notre lettre bimensuelle, La Griffe.

L’AGRIF ne saurait faire moins ! Mais chaque action en justice engendre des coûts. Nous estimons que c’est de l’argent bien dépensé : lorsque nous gagnons, nous faisons reculer le « racisme en sens contraire » que véhicule l’antiracisme institutionnel ; lorsque nous perdons, nous le mettons en lumière, indispensable étape de la riposte et de la résistance politique.

La vérité c’est aussi, et nous en assumons la responsabilité, que l’AGRIF a pris à sa charge l’intégralité des honoraires d’avocats dans le soutien à certains persécutés pour leur juste apostolat religieux et moral…

Bref, en toute simplicité, nous faisons appel à tous ceux qui le peuvent pour aider l’AGRIF à faire face à l’augmentation du nombre des actions qu’elle engage contre les abominations des racismes antifrançais, anti-chrétien et antihumain. Et contre le racisme du pseudo antiracisme.

Soyons concrets : pour équilibrer ses comptes cette année, l’AGRIF a besoin de 40 000 euros. C’est à la fois beaucoup et peu : il suffirait de 800 dons de 50 euros pour atteindre l’objectif (dons éligibles au reçu fiscal). Certains d’entre vous, nous le savons et en sommes profondément reconnaissants, donneront davantage. D’autres nous feront un don de moindre importance, et nous en serons tout aussi profondément reconnaissants, car ces contributions plus « modestes » en apparence nous permettront aussi d’atteindre rapidement notre objectif !

Soyez d’ores et déjà vivement remerciés pour votre aide et votre participation à ce combat qui nous engage tous.

En cette approche du temps de Noël nous vous disons toute notre amitié dans la même Espérance chrétienne et française.

Bernard Antony, président,

Cécile Montmirail et Jeanne Smits, vice-présidentes,

Yann Baly et Guillaume de Thieulloy, délégués généraux.


Pour nous aider concrètement, deux suggestions, cumulables bien sûr !

1. Adressez-nous un don (vous pourrez recevoir un reçu fiscal sur demande pour tout don à partir de 15 €, selon les conditions légales en vigueur), soit en adressant un chèque à l’ordre de l’AGRIF,  70 boulevard Saint-Germain, 75005 Paris, soit   https://www.lagrif.fr/dons-2/  sur lagrif.fr, rubrique « Nous soutenir », choix « Faire un don », par Paypal ou par carte bancaire.

Si vous préférez faire un virement ponctuel ou régulier, voici nos coordonnées bancaires :

IBAN : AGRIF Paris Haussmann FR76 3007 6020 1961 9766 0020 023 / SWIFT BIC NORDFRPP.

2. Indiquez-nous par lettre ou par courriel (à contact@lagrif.fr) les noms et les adresses postales et courriels d’amis auxquels faire connaître l’AGRIF.

Merci par avance !