Salon du livre de l'AGRIF

24 octobre 2014

Remerciements aux participants à la manifestation pour Asia Bibi



Chrétienté-Solidarité, communique :

Le comité exécutif de Chrétienté-Solidarité-Persécutions remercie tous les participants à la manifestation de libération d’Asia Bibi ignoblement condamnée à la pendaison par la Cour d’Appel de Lahore.

Il a enregistré avec satisfaction la bonne attitude des responsables de la police qui doutait initialement qu’un très grand nombre de personnes puisse être rassemblé sur une pareille affaire, un soir de semaine et en cette période de vacances de la Toussaint, où Paris se vide d’une grande partie de sa population.

Devant une affluence pour eux très inattendue, ils ont promptement réagi et interdit à la circulation les rues où débordait la foule. Celle-ci étant très compacte, les flambeaux initialement prévus n’ont pu être allumés pour d’évidentes raisons de sécurité.

Chrétienté-Solidarité, en cette occasion, a resserré ses liens avec la communauté catholique pakistanaise de Paris dont le président, Mushktaq Bhatti, a été très applaudi et les prières à la Vierge Marie en langue ourdou écoutées très religieusement. Se pressaient là aussi en nombre nos frères réfugiés chrétiens d’Irak, et autres pays soumis, selon les cas, aux persécutions légales au nom de la charia coranique ou aux abominations du jihâdisme terroriste. Le comité exécutif de Chrétienté-Solidarité a constaté aussi la réalité du resserrement continu des liens et des projets entre les musulmans convertis au christianisme et les chrétiens des peuples persécutés.

Le comité a félicité pour cela ses deux membres très actifs à cette fin, Christophe Bilek, le fondateur de Notre-Dame de Kabylie et l’irakien Elish Yako.

Le comité s’est félicité encore de la présence importante de journalistes de différents médias et animateurs de sites et blogs.

Il remercie en particulier le Salon Beige, qui pendant plusieurs jours a annoncé la manifestation mais aussi le site très important Atlantico, et également le « Boulevard Voltaire ». Il remercie Famille Chrétienne et Présent, il exprime encore sa gratitude à  Radio-Courtoisie et aussi à Radio Notre-Dame, rééquilibrant par son annonce le passage d’un entretien hostile, totalement injuste, auquel Bernard Antony et Daniel Hamiche ont répliqué avec courtoisie dans la charité de la vérité.

Bernard Antony.


Succès de la manifestation pour Asia Bibi

Plus de 2000 personnes étaient présentes hier à l'appel de Chrétienté-Solidarité


Lire la suite http://www.lagrif.fr/communiques/racisme-antichretien/386-succes-de-la-manifestation-pour-la-liberation-d-asia-bibi

Manifestation pour la vie d’Asia Bibi


Extraits de l’allocution de Bernard Antony


Alors qu’Asia Bibi est dans la cinquième année de son long, de son atroce calvaire, par deux fois condamnée à mort, condamnée à la pendaison selon un texte de loi en application de cette charia que bien des musulmans modérés, éclairés, contestent, au moins en privé, voilà que certains émettent que nous ne devrions pas réagir au nom de notre solidarité de chrétiens.

Leur « raisonnement » bien déraisonnable, ô combien, consiste à développer que faisant cela, on verserait en quelque sorte de l’huile sur le feu !

Ce type d’argument, on l’a connu dans la bouche de ceux qui arguaient dans les années 40 qu’il ne fallait pas dénoncer les antisémites en Allemagne nazie. Si on les dénonçait, disaient-ils, ça ne ferait qu’exciter les nazis et qu’exacerber leur violence. Et d’ailleurs ces derniers ne se privaient pas d’affirmer sans vergogne que c’est parce que les juifs américains attaquaient leur politique qu’ils avaient la légitimité de réprimer leurs alliés juifs allemands !

On sait aussi que Pie XII, bien sûr horrifié par les crimes des nazis, pesait évidemment jusqu’où il pouvait aller dans leur dénonciation pour ne pas exciter encore plus leur fureur exterminatrice. Et certains lui reprochent aujourd’hui cette prudence !

C’était la même chose depuis bientôt un siècle avec les communistes. Ne dénoncez pas les répressions anti-chrétiennes, disaient certains, car Staline, Mao, Kim Il Sung et les autres s’acharneront encore plus contre les chrétiens en tant que complices potentiels de l’Occident.

Mais on n’entendait pas la même chose lorsque Staline se mit aussi à suspecter les juifs et éliminer nombre d’entre eux. La politique constante d’Israël fut et est de dénoncer haut et fort toute attaque contre le peuple juif.

Or, parce que, sans la moindre haine contre les musulmans en tant que tels, et nos amis ici venus de l’islam au Christ attestent cela, parce que, dis-je, nous dénonçons les pulsions islamiques de fanatisme et de jihâdisme terroriste, et aussi la charia et la dhimmitude, et l’inexistence de la liberté religieuse, par notamment la répression contre les convertis payant durement leur adhésion au Christ, condamnés alors à des années de prison, et souvent au fouet, suivi de la pendaison, certains encore osent nous traiter « d’islamophobes » ! 

Grosses ficelles dialectiques, vraiment, perfectionnées par les soviétiques des hôpitaux psychiatriques que cette histoire de phobie.

Non, nous ne sommes atteints d’aucune phobie, d’aucune répulsion irraisonnée à l’égard de l’islam, pas plus qu’à l’égard des deux autres totalitarismes que j’ai évoqués.

Mais j’ai été très sensible aux encouragements de certains musulmans éclairés me disant : « Continuez à vous battre contre cette théocratie totalitaire archaïque qui nous étouffe ! Oui, il est temps que notre croyance spirituelle ne soit plus liée par le carcan de la charia ! ».

Si bien, mes chers amis, que certains, ô très minoritaires, qui ont attaqué notre manifestation en la taxant d’islamophobe, je ne puis que répliquer avec tristesse qu’ils me paraissent étrangement islamophiles, comme étaient de facto philo-nazis et soviétophiles bien des agents pacifistes, devenant souvent des collabos des totalitarismes.

Mais quoi qu’il en soit, ce soir, je leur demande : qu’ont-ils obtenu, après cinq ans de calvaire pour Asia Bibi. Faudrait-il donc ne pas évoquer que c’est parce que, elle, petite chrétienne, a bu comme l’agneau de la fable, de l’eau qui serait réservée aux maîtres des lieux musulmans, qu’elle subit son martyre.

Nous avons pour notre part, depuis quatre ans, prié pour Asia Bibi dans chacune de nos veillées de prière et de solidarité avec les chrétiens persécutés, ceux des pays communistes comme ceux des régimes islamistes.

Ce soir, non sans prières, un cri que nous lançons parmi bien d’autres de par le monde, nous l’espérons, afin que les autorités du Pakistan évitent à leur pays le déshonneur de l’État islamique au Levant et de tous les régimes où l’on répond par la pendaison légale au moindre mot jugé de travers de la part d’un pauvre chrétien.

Et cela prétendument au nom d’Allah le miséricordieux ! C’est bien sûr la grâce immédiate que nous demandons pour l’innocente Asia Bibi mais surtout sa libération après ses cinq années de souffrances. Sa juste libération signifierait que le carcan de la dhimmitude et la vie dans la crainte pourrait au moins, pour les millions de pakistanais qui héroïquement persistent dans la foi au Christ, n’être pas le fait de l’État qui doit assurer leur sécurité.

Qu’au long de cette soirée que ne meut que l’amour et la solidarité dans la charité du Christ monte notre détermination à ne pas rester sourds, aveugles et silencieux devant les terribles souffrances subies par les chrétiens de par le monde.

Puisse Dieu leur venir en aide et puissions-nous ne jamais oublier Asia Bibi !

Que, comme Maryam l’héroïque soudanaise, elle puisse, dans sa liberté et dans sa foi,  retrouver sa famille ! 

23 octobre 2014

Lettre remise ce jour à l'ambassadeur du Pakistan

Excellence,


Nous venons, nombreux, ce jeudi 23 octobre 2014, devant le siège de votre Ambassade, conscients d’interpréter la très vive préoccupation de l’immense majorité de nos concitoyens, non seulement chrétiens mais de toutes origines, confessions et opinions pour vous exprimer l’angoisse de tous à propos de l’effroyable menace pesant sur votre compatriote Aasiya Noreen, connue dans le monde entier sous le nom d’Asia Bibi.

Cette humble mère de famille, isolée, sans défense, a été d’évidence l’objet d’une vengeance de voisinage et d’odieux témoignages entraînant son terrible enfermement puis à deux reprises une condamnation à mort par pendaison.

Cette condamnation est insupportable aux yeux de tous les hommes épris d’un idéal de justice, de respect de la dignité humaine, de miséricorde. Tout le monde sait que les faits et les propos reprochés à Asia Bibi ne sont pas vraisemblables. Mais, procédant comme s’ils étaient véridiques, c’est de surcroît sur la base d’une loi terrible, nullement nécessaire à la défense de la religion de la majorité de vos paisibles concitoyens, qu’on la condamne injustement à un odieux châtiment.

Dieu est miséricordieux, Il l’est encore plus avec les innocents qu’avec les coupables. Nul doute que son courroux est terrible contre ceux qui tuent les innocents en son Nom.

Excellence, votre grand pays ne mérite pas d’être, en ce début de XXI° siècle, associé à un acte que, par-delà tous nos légitimes patriotismes, réprouve notre commun attachement à la vérité et au respect de la dignité humaine. Puissiez-vous exprimer à votre gouvernement le souhait de tous pour qu’il fasse en sorte que la Cour Suprême de votre pays ne soit pas soumise à des pressions qui lui feraient rendre un arrêt contraire à la justice et à la miséricorde de Dieu. Mais puisse, sans même attendre cela, que l’innocente Asia Bibi bénéficie, de la part de la plus haute autorité de votre État, de la grâce que réclame l’humanité.

Nous vous prions d’agréer, Excellence, l’expression de notre haute et très attentive considération.


Bernard Antony
Président de Chrétienté-Solidarité-Persécutions  
        
                                                                                    

22 octobre 2014

Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde

Avant d’avoir encore pu, dans ma campagne, l’acheter et le lire, ce que je ferai dès ce soir, je prends connaissance ce jour des premiers résumés et commentaires dans la presse de l’ouvrage « Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde ».

Le Figaro y consacre deux pages et présente une carte du monde avec la visualisation des cinquante pays « où la pratique de la foi chrétienne est menacée ». En noir, un classement des dix pays les plus persécuteurs. En bleu les quarante autres. Ceci appelle les observations que voici :
- sur ces dix pages, arrive en premier la Corée du Nord qui est en effet comme un Everest d’abomination parmi les hauts sommets de la persécution communiste.
- les neuf autres pays, en noir, sont des pays d’islam, le Pakistan y est classé en huitième position.

Restent les quarante autres pays présentés en bleu. Ce sont ceux où le christianisme est toujours persécuté par tous les autres régimes communistes ; c’est la Colombie où les gangs de la drogue s’acharnent contre les chrétiens qui ne se soumettent pas à leurs diktats ; ce sont surtout les quelques quarante autres pays d’islam où les chrétiens vivent en dhimmitude plus ou moins dure, sans véritable liberté religieuse, mais y sont aussi de plus en plus menacés par l’islam jihâdiste.

Ce tableau a le mérite de faire un sort au déni de réalité qu’effectuent avec plus ou moins de cynisme mensonger ceux qui s’acharnent à prétendre que l’islam du jihâd et de la charia ne serait pas l’islam !

Comme si l’islam n’était pas dans son principe cette théocratie totalitaire que nous ne refusons pas par quelque « phobie » que ce soit, mais tout simplement au nom de la liberté.


À demain soir devant l’ambassade du Pakistan !

21 octobre 2014

Reconquête n° 311





20 octobre 2014

Sauf les tièdes, les Français, ce jeudi, devant l’ambassade du Pakistan !




De grâce, pour Asia Bibi, ne nous objectez pas vos vacances !

Il n’y a plus que quelques jours pour hurler à l’abomination de la condamnation à la pendaison d’Asia Bibi par la cour d’Appel de Lahore au Pakistan.

La dernière chance de sauver cette admirable mère de famille catholique, atrocement emprisonnée depuis quatre ans, et qui aurait dû être un modèle d’héroïcité pour le dernier synode sur la question, est la décision de la Cour Suprême de ce pays, allié de l’Occident, et qui se veut celui d’un islam « légal ».

Pourtant, à l’annonce de la manifestation organisée ce jeudi, certains nous répondent : " mais vous n’y pensez pas, cela tombe en pleines vacances de la Toussaint "!
Il y a quelque chose d’atroce dans cette réflexion. Comme si nous n’y avions pas pensé, comprenant certes que certains, une minorité tout de même, qui seront loin de Paris, ne pourront être là.

Mais Asia Bibi, elle, elle n’est pas en vacances ! Détenue depuis quatre années terribles dans les pires conditions d’isolement, de mauvais traitements, d’angoisse pour sa famille, de haine de ses geôliers islamistes.

Et c’est dans les trois semaines à venir que le dernier recours doit être déposé et que la Cour Suprême décidera de casser ou non l’inique condamnation. Son mari, ses cinq enfants, eux-même menacés, terrorisés, attendent.

Des politiques, des religieux, et non des moindres, nous ont conté il y a peu que « Daesh » comme ils disent, c’est-à-dire « l’État islamique au Levant» (et bientôt jusqu’au Couchant) ce n’était pas l’islam. On aimerait vérifier que ce grand État islamique du Pakistan, celui-là aussi, serait fondamentalement bien différent de « Daesh » !
Qu’ils libèrent alors tout de suite Asia Bibi !

À cette fin, il faut pourtant amplifier le mouvement de solidarité avec Asia Bibi : aucune manifestation, aucun cri d’indignation, aucune prière ne sont inutiles.

De grâce, si vous n’êtes pas à des heures de Paris, venez !

De grâce, mobilisez tous les vôtres : vos parents, vos amis, vos voisins ! Quitte à perdre un peu de ces vacances qui sont encore dites de …. Toussaint !

Asia Bibi n’a pas voulu abjurer son catholicisme : au prix de son long supplice d’enfermement, et au risque de la pendaison prescrite par l’archaïque et atroce charia de l’islam.

Il ne suffit pas de déplorer son sort, tièdassement, douceâtrement, voire de se réjouir béatement, stupidement de ce qu’elle aura rejoint ainsi la communauté des saints et des martyres. Comment qualifier pareille turpitude d’esprit, dans la justification de la non assistance aux chrétiens persécutés, martyrisés?
Il y a une grande ignominie dans l’inertie des tièdes, ceux-là dont le Christ a dit : « Je les vomirai de ma bouche ».

Asia Bibi, qui ne veut pas renier sa foi, a déjà offert, rejoignant le Christ sur sa croix, l’immense souffrance de quatre années de solitude dans une abjecte prison. Comment ne pas faire tout ce qui nous est possible pour lui éviter la pendaison et en éviter l’horreur à son mari et à ses cinq enfants ?

Amis fervents et courageux qui me lisez, sur ce blog, et les autres sites, je vous  supplie de vous mobiliser pour Asia Bibi, de mobiliser tous ceux que vous pourrez atteindre dans l’immense population de la région parisienne qui ne sera tout de même pas en vacances lointaines ce jeudi.

Et puissent aussi, justement, les vacances permettre à d’autres de venir à Paris pour la circonstance.

Patriotes français et chrétiens de partout ou simplement citoyens défenseurs de la liberté, nous nous devons d’être tous, ce jeudi, sur le lieu de notre protestation pour scander : 

« Nous sommes tous des chrétiens pakistanais ! »
à proximité de l’ambassade du Pakistan
 18 rue Lord-Byron, dans le 8ᵉ arrondissement de Paris (métro Etoile ou Georges V)
jeudi 23 octobre à partir de 19H.